Franchement, c’est désolant. A ce niveau là, sortir une énormité pareille, et pipeauter derrière sur « des objectifs ambitieux sur lesquels tout le monde doit s’accorder »…

Evidemment l’objectif n’est pas de « réduire de 2°C la température au niveau du monde », mais de limiter la hausse du changement climatique à 2°C maximum, sous peine de voir la machine s’emballer et échapper au contrôle de l’Homme. Pour cela, il faut réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre, d’au moins 40% d’ici 2020.

Aujourd’hui la part du carbone dans l’atmosphère frôle les 390ppm. Pour être tranquille et assurer le coup, il faudrait redescendre à 350ppm d’ici 2100. Dans la pratique, c’est impossible. On ne va pas refaire tout le match, mais vous pouvez retrouver tout pleins d’infos sur ParisBali.

Sur le même thème :

Publicités