Z’avez vu le titre? Hmmm ça sent l’embrouille… Ceux qui me connaissent savent que ma culture sportive est très très limitée malgré un entrainement quotidien intensif (merci Jerem et merci L’équipe). Suis pas du genre à gagner le camembert orange, moi, si vous voyez ce que je veux dire… Mais à l’approche du match XV de France Springboks de vendredi soir à Toulouse, je me suis mise au parfum… Chers fans de sport et spécialement de Rugby, dégagez : cet article n’est pas pour vous !

Vous êtes fans de Rugby? Cet article n’est pas pour vous… Passez votre chemin, j’ai dit… Rhôooooooo

En revanche, toi qui n’avais rien demandé et qui va recevoir 10 rugbymen énervés chez toi vendredi soir (Floflo, c’est toi?), toi la copine qui aime bien les matchs mais qui n’ose pas poser de questions car tu vas te faire refouler, toi le fan de Judo ou d’Aviron (ben oui il en faut :)) ou toi qui n’a toujours pas compris ce qu’était un Hors jeu, cet article est fait pour toi !

Le grand combat du XV de France…

Un peu d’histoire ne peut pas faire de mal… Le contentieux entre le Quinze de France et les Springboks est né en 1958 à Johannesbourg lorsque la France de Lucien Mias a osé battre l’Afrique de Sud sur son terrain ! Je vous recommande cette petite video sympa qui explique « le grand combat du XV de France » et la portée sociale et identitaire du Rugby pour les Sud Africains :

 

Puisque nous sommes dans les symbôles et la portée historique du sport, notez que Pieter Devilliers, l’entraineur actuel des Springboks est le premier entraineur noir de l’Afrique du Sud… après 116 ans !

Pourquoi faut il regarder ce match ?

C’est un test-match me direz-vous. Oui c’est vrai, sauf que voilà, il existe une véritable tension historique entre la France et l’Afrique du Sud, nous l’avons dit. Par ailleurs, les springboks sont considérés comme de véritables « bouchers ». Vainqueur de la coupe du monde en 2007 en France, cette équipe solide et installée risque de donner du fil à retordre à la France. Un aperçu en image de ce dont sont capables ces géants verts…

 

Alors voilà, si vous êtes un tantinet patriotes, ou que vous êtes un gros pervers assoiffé de sang, vous serez devant votre TV vendredi soir pour soutenir l’équipe de France…

Publicités