The box de Richard Kelly

The box de Richard Kelly

 

Je suis allée voir « The Box » de Richard Kelly, une interprétation cinématographique de l’oeuvre de Richard Matheson. Je ne vous le recommande pas…

Le scénario et les idées

Norma (Cameron Diaz) et son époux (James Marsden) vivent une vie paisible avec leur fils Walter jusqu’au jour où un étranger du nom de Arlington Steward (Franck Langella) vient leur livrer une boite et leur faire une étrange proposition : s’ils décident d’appuyer sur le bouton qui se trouve dans la boite, ils gagneront 1 million de dollars, mais un inconnu mourra. D’abord dubitatif, le couple retourne le problème dans tous les sens, soupèse leurs difficultés financières, le crime que représente un meurtre et au final l’incertitude rassurante que tout cela n’est pas possible…

L’homme est-il bon naturellement ? Nombreux sont les penseurs et artistes qui ont formulé des avis contradictoires sur le sujet… Rousseau pense que l’homme est bon naturellement, tandis que pour Kant, l’homme naturel n’est qu’un animal qui ne devient bon que s’il abolit les passions et tend vers la vertu. Pour Richard Matheson (le réalisateur de Donnie Darko), l’homme est mauvais, et il est la cause de sa propre destruction.

J’aime la réflexion véhiculée par ce film car elle très (trop) actuelle : l’homme et son autodestruction… Les films Home de Yann Arthus Bertrand, Nicolas Hulot ou Al Gore, sont d’autres manières de mettre en scène cette évidence : l’homme joue contre l’homme.

Traiter ce sujet avec le prisme de la science fiction est judicieux à plusieurs titres :

  • la mise en situation est plus facile : une boite avec un bouton pour décider de la vie ou la mort… Sérieusement, heureusement qu’il y a la science fiction !
  • la démonstration n’en est que plus spectaculaire : tous les effets spéciaux sont permis pour rendre le mal encore plus terrifiant et faire passer les messages.

Donc au final, je ne suis pas fan de science fiction mais je suis sure que le livre se justifiait amplement et que les afficionados ont en pu apprécier la lecture.

La réalisation et les acteurs

De là à en faire une adatation au cinéma, là en revanche, je dis non ou en tout cas pas comme ça… Voilà la recette qu’a suivi Richard Kelly :

Prenez un bon scenario, incorporez une star comme Cameron Diaz et de vrais bons acteurs comme Franck Langella. Mélangez le tout. Rajoutez une bonne dose d’effets spéciaux et saupoudrez de suspens et vous obtiendrez : the Box !

Ce film n’apporte rien. La prestation de Cameron Diaz est correcte sans être époustouflante, seul Franck Langella fait une prestation remarquable, on a vraiment peur…

Les effets spéciaux sont médiocres, et n’apportent pas l’emphase que l’on attend. C’est mou et c’est dommage.

Enfin l’horreur est parsemée avec une gaucherie qui fait parfois sourire. Franchement, ces zombies bedonnants qui se déplacent ensemble avec un air mauvais, ça fait petit budget… Attention, j’ai quand même flippé ma race car je suis une mauviette mais je suis suffisamment perspicace pour vous le dire : ce n’était pas un bon film d’horreur non plus. A choisir, mieux vaut sans doute aller voir Paranormal Activity

« The Box » sort le 4 Novembre en salle. Je vous laisse juge

 

Publicités