Steve mc curry - fishermen on pole

Steve mc curry - fishermen on pole

Nous sommes allés à Perpignan afin de découvrir la fameuse exposition « Visa pour l’image », 21e festival international du photojournalisme. Cette expo est remarquable à plusieurs égards : elle rassemblent les meilleures oeuvres du monde, elle soulève des réalités politiques et sociales qui méritent notre attention et réflexion, et elle est gratuite. Un évènement d’une rare qualité à ne manquer sous aucun prétexte ! Un grand merci à Esther pour le tuyau…

Une expo accessible à tous

Du 29 aout au 13 septembre 2009 se déroule à Perpignan l’expo « Visa pour l’image ». Quand on m’a dit expo de photojournalisme, j’ai entendu « expo chiante et moralisatrice ». Détrompez-vous ! Exposées dans différents lieux du centre de Perpignan, les photographies sont mises dans leur contexte : biographie et croyances du photographe, légendes sous chaque photo pour permettre au visiteur de comprendre l’histoire que racontent les clichés.

Rappel qui a son importance : l’entrée est gratuite ! Vous pouvez donc y faire un tour, contempler, et choisir les thématiques qui vous attirent en fonction de votre humeur. Tout cela, sans la culpabilité de ne pas avoir complètement amorti votre billet !

Une expo riche et variée

Cette expo regroupe des journalistes du monde entier qui traitent de sujets complètement différents : certains recherchent l’esthétique, d’autres veulent faire passer un message. Tous ont énormément de talent.

On passe ainsi de reportages photo sur la panthère des neiges, au séïsme du Sichuan, la guerre à Mogadiscio, Barack Obama en campagne depuis 2006 ou simplement les beuveries russes. Les clichés sont étonnants : ils transpirent le réalisme ce qui peut faire froid dans le dos, et combinent toujours l’esthétique, le cadrage qui en font une véritable oeuvre d’art.

Leur portée est tantôt politique, tantôt sociale, tantôt simplement contemplative mais on est toujours captivés ! Un pur régal…

 

Mon coup de coeur : le projet « Upstate Girls » de Brenda Ann Keanneally, Lauréate 2008 du prix Canon de la Femme photojournaliste.

Brenda Ann Kenneally - Upstate Girls

Brenda Ann Kenneally - Upstate Girls

Certains journalistes portent un message social, c’est le cas notamment de l’expo « Upstate Girls » ([les filles du Nord]) par Brenda Ann Keanneally. La révolution industrielle a apporté un progrès certain dans la vie des pays occidentaux. Troy, cette ville américaine symbôle de la révolution industrielle, abrite une forte population ouvrière qui est restée en marge de ce progrès. Brenda Ann Keanneally a suivi pendant 5 ans 6 jeunes filles de cette classe de population. Démunie au possible, elles élèvent comme elles le peuvent une rimbambelle d’enfants nourris et logés dans des conditions que nul ne peut soupçonner.

Même Victor Hugo dans « les Misérables » ne décrit pas autant de misères, c’était pourtant il y a 2 siècles… Cette misère mise à nue et les clichés extrêmement choquants pourront gêner certains, en fasciner d’autres ou profondément émouvoir mais ils ne laissent pas indifférent ! Loin du voyeurisme utilisé par les magazines « choc », on est là dans une démonstration argumentée et dénnonciatrice.

Ici, « le poids des mots et le choc des photos » sont un plaidoyer en faveur d’une cause noble : alerter les individus, orgsanismes et gouvernements sur les travers d’une mondialisation non maitrisée, et un progrès mal partagé.

 

Les autres expos qui ont retenu notre attention :

  • Steve Mc Curry « Instant privilégié », est une expo qui se nourrit des jeux de lumières et capture l’esthétique sous toutes ses formes
  • Callie Shell « Barack Obama », traite des 3 années qui ont précédé son élection. On y découvre un Barack simple, loin des projecteurs et des foules conquises…
  • Viktor Drachev « Entre humour et gravité » peint un tableau du Belarus à la fois drôle et triste en mettant en scène la rigueur des individus, du climat et de la vie dans l’est.
  • Brennan Linsley « Guantanamo » qui suit les prisonniers dans ce camp tristement célèbre
  • Ulla Lohmann « La cité des cendres » décrit la vue des habitants de Rabaul en Papouasie à proximité d’un volcan actif. Quand les nuées ardentes et éruption entre dans notre quotidien…
Une photo légendaire de Steve Mc Curry

Une photo légendaire de Steve Mc Curry

Publicités