eurockeennes2009

eurockeennes2009

Je vous le disais, le défi était de taille pour cette édition 2009 des Eurocks de Belfort. Pari tenu pour cette 20e édition : sold out le vendredi et le samedi, beau temps, belle programmation et public ravi. Débrief de ces 3 jours…

Avant toute chose, rassurez-vous, les Eurocks n’ont rien perdu de leur charme : rasta, rappeurs, metalleux, rockeurs et midinettes sont toujours au rendez vous pour partager 3 jours de gros son ! Les kebabs sont toujours vraiment dégueus, les festivaliers sont toujours à 3 grammes (parfois meme avant que les concerts commencent) et l’ambiance y est toujours aussi bon enfant. Ce qui a changé (et ce n’est pas pour me déplaire) c’est qu’il n’a pas plu et il a fait chaud (très chaud même!). Certains diront qu’un festival sans boue perd un peu de son âme mais je n’en fais pas partie 🙂

Coté programmation, les campeurs ont eu droit en suprise à un concert de Vitalic le jeudi soir (pas mal, non?).

Un vendredi très fort !

  • Ghinzu (dont le concert a été interrompu par une coupure d’électricité… c’est balot quand même),
  • Les wampas, Didier Wampas, sait s’entourer de femmes …
  • Yeah Yeah yeahs, et les Ting Tings (assez péchu mais peut etre pas assez improvisé? )
  • The kills, au top
  • Cypress Hill qui a remplacé NTM au pied levé et qui a enflammé la grande scène
  • Prodigy : énorme concert de prodigy que je vous recommande vivement (ils font le tour des festivals en France cet été alors ne les ratez pas!)

Samedi : pas si soupe que ça…

  • Olivia Ruiz avec en guest star Mathias Malzieu des Dionysos, a tenu la grande scène en redoublant d’énergie
  • Kanye West qui s’est entouré de 5 belles jeunes femmes nues et simplement recouvertes d’une peinture dorée, pour le plus grand bonheur des cameramen !
  • Tricky, star du trip hop a donné un grand concert et a fait l’unanimité (contrairement à la prestation qu’il avait faite en 2008 a Rock en Seine) et a rejoint plus tard Pete Doherty en guest star
  • Pete Doherty a tenu le chapiteau en haleine, seul avec sa guitare sèche. Il est parti en improvisation sur des medley improbables mais géniaux. Un grand moment de ce festival !
  • Et birdy Nam nam sur la grande scène

Dimanche de la diversité :  Hard metal, flamenco rock et pop se sont succédés sur la grande scène

  • Rodrigo et Gabriella ont séduit le public malgré un jeu de scène limité : la technique a fait le reste !
  • Gojira, métalleux écolos ont fait une belle prestation (ca soit faire mal aux cervicales de bouger la tête comme ça ;)) On dit d’eux qu’ils sont les Paul Watson du Metal
  • Phoenix dans un style plus pop
  • Le concert de Slipknot a littéralement mis le feu : qu’on aime le métal ou pas, on ne peut qu’être impressionné par ce show. Les musiciens masqués respectent

Une édition à succès, donc ! Et comme toujours aux Eurockéennes, nous avonsl’occasion de découvrir de nouveaux artistes comme Sophie Hunger, Rolo Tomassi, Naive new beaters, The Bronx (très vitaminé), La roux, Nneka, Passion pit ou the pains of being pure at heart.

Mais la révélation se sont ces burkinabès handicapés qui ont enflammé la scène de la loggia. Je vous laisse donc avec staff benda bilili en video… 

Publicités