Au début du mois d’avril 2009, les Franz Ferdinand, auteurs de l’entêtant tube « Take me out », se trouvent dans les locaux de la BBC. En studio, ils se fendent d’une reprise de Womanizer de l’amie Britney Spears. C’est spontané, c’est frais, c’est rock et ça fait du bien, même si à mon avis ce n’est pas la meilleure… Mais c’est la dernière en date ! Revue des réinterprétations du groupe…

On peut écouter la VO de Britney ici (pas totalement indispensable, mais bon).

Sinon, pour le briefing général (on l’a fait pour Kaiser Chiefs alors), le groupe s’est formé à Glasgow en 2000, même s’il n’y a que le batteur qui soit écossais. Leur premier album, intitulé éponymement Franz Ferdinand, sort en 2004. Il est suivi l’année suivante de You could have it so much better. En janvier 2009, le groupe sort Tonight : Franz Ferdinand. Mais cette conne de maison de prod’ tarde à m’envoyer le CD, donc je n’ai pas d’avis sur le disque.

Entre temps/autres, le groupe avait interprété avec Jane Birkin A song for Sorry Angel dans le cadre d’un excellent album hommage à Serge Gainsbourg : Monsieur Gainsbourg revisited.

En tout cas, l’exercice sympathique de reprendre une chanson d’un copain est une vraie bénédiction pour les fans. Dès 2004, les mêmes Franz Ferdinand avaient vu leur même tube Take me out repris par Daft Punk. Résultat ? De discrètes améliorations, des petites touches électro qui montent en puissance à la manière d’un Rollin’ Scratchin’ de l’album Homework (1997), pour finir en répétitions saturées. Difficile de se passer de monter le son quand le leader Alex Kapranos attaque son refrain mortel !

On peut retrouver cet autre tube dans la compilation des Inrocks 20 ans, 100 chansons, ou bien sur Paris-Bali :

Publicités