Karine Ruby, 6 fois championne du monde de snowboard, est celle qui avait fait rêver tous le monde devant son écran de TV lorsqu’elle est devenue la première championne olympique de snow à Nagano en 1998. En 2002 elle a obtenue la médaille d’argent. Comme beaucoup de champions de sports de glisse, elle était très sympa et véhiculait une superbe image du sport, saine et heureuse.

« Agée de 31 ans, Karine Ruby s’est tuée à la mi-journée, en chutant dans une crevasse. Elle servait de guide pour une randonnée dans le massif du Mont-Blanc, plus précisément à la Tour de Ronde« . (lire la dépêche France Info).

Karine_Ruby_championne_olympique_snowboard

On parle assez rarement de sport sur ce blog mais j’avoue que cette nouvelle me fout un peu à plat. Je suis bien triste qu’on perde une grande championne. Une pensée pour sa famille, ses amis et la ville de Bonneville d’où elle est originaire, comme un autre champion très humain : Antoine Denériaz.

La Nature ne fait pas de cadeaux, je n’avais pas ressenti ça depuis le décès de Malik Joyeux, excellent surfeur français tué en 2005 par la vague de Pipeline.

PS : A cette époque, Youtube et Dailymotion n’existaient pas, il faudra attendre un peu avant que la vidéo de sae descente olympique victorieuse et de ses autres exploits soient visibles sur le net. En attendant, voici une photo de Malik Joyeux qui lui a valu de remporter le « Monster Tube Award » en 2004.

Malik Joyeux, Monster Tube Award 2004

Malik Joyeux, Monster Tube Award 2004

Publicités