greenpeace_logoGreenpace vient d’élire un nouveau président. L’heureux élu est Robert Lion, un énarque qui a officié à la Caisse des Dépôts et Consignations, puis fut notamment directeur de cabinet de Pierre Mauroy. Fabrice Nicolino est un journaliste qui représente la branche « dure » de l’écologie en France. Il a publié lundi 1er décembre une chronique incisive sur cet événement. Et de s’interroger : « Mais comment agir pour la sauvegarde avec la pensée qui a conduit les sociétés humaines au bord de l’abîme ? » S’ensuit un débat d’une excellente qualité.

Bref, un excellent moment de lecture-culture-ONG, que je recommande vivement : Planète sans Visa : des questions sur Robert Lion (et sur Greenpeace).

  • Les autres articles environnement de ParisBali
  • Je sais que ParisBali n’est pas la tribune idéale pour ce genre d’article. Du coup l’article complet est publié sur le blog de GoodPlanet !
Publicités