Promis, après ce post on reprend des sujets moins dramatiques, mais à la suite de mon précédent papier qui survolait le sujet de l’impact du prix du pétrole sur les prix des denrées alimentaires, je devais vous faire passer cette info. La théma ARTE de mardi prochain traitera de la menace alimentaire et diffusera un documentaire-choc. Histoire de se remémorer les données, parce que « Le Cauchemar de Darwin », c’était en 2005…

Le pitch ?
La tourmente financière a éclipsé les signes avant-coureurs d’une autre crise, infiniment plus grave : une pénurie alimentaire générale.
Pour comprendre comment tous les voyants sont passés au rouge, « Vers un crash alimentaire » ausculte un système devenu fou. Les réalisateurs ont enquêté en Europe, interrogé de nombreux spécialistes de l’agriculture et de l’alimentation, parcouru les exploitations céréalières de l’Argentine et des États-Unis, puis traversé une Chine en voie d’urbanisation accélérée.
Pour parvenir à nourrir sa population, celle-ci investit désormais à l’extérieur de ses frontières, en Afrique, en Corée du Sud et en Argentine. Avec l’exemple du maïs et du soja, deux cultures majoritairement livrées aux OGM, que l’industrie, mais aussi l’élevage intensif, disputent à l’alimentation humaine, ils nous permettent de comprendre très concrètement pourquoi la demande agricole grimpe alors que l’offre baisse. Une démonstration accablante, qui nous interroge: sommes-nous capables de modifier le cours de cette catastrophe annoncée ?

Bref, ça va envoyer du bois.

Publicités