Comment parler du Kawah Ljen sans évoquer les porteurs de soufre ? Ces hommes s’éreintent à plonger dans la gueule du volcan, creuser le soufre brûlant pour le remonter en gros morceaux (80 kilos sur le dos). Si le salaire est supérieur au salaire moyen en Indonésie, c’est au prix de poumons complètement détruits et d’une espérance de vie réduite. Photos.

Publicités